Destruction du patrimoine Saussinois

Les capitelles de la Bénovie font partie du patrimoine rural de Saussines. Elles constituent donc un bien qui appartient à l’ensemble de la collectivité. Le patrimoine rural est le témoin des activités passées conduites par l’ensemble de la société rurale : production des paysages par les paysans, les viticulteurs, ou les bergers, savoir-faire acquis et transmis par les constructeurs de leurs abris de pierre sèche, etc.

Aujourd’hui, la protection et la valorisation des paysages et du patrimoine rural requièrent l’implication de tous les acteurs et la prise en compte des attentes de tous les habitants de l’espace rural : agriculteurs, viticulteurs, protecteurs de la nature et chasseurs, résidents permanents et touristes.

Par ailleurs, valorisé au travers d’aménagements comme le chemin de randonnée, ce patrimoine contribue à l’attractivité de Saussines et, via la communication qui en est faite aujourd’hui sous différentes formes et le succès que cette randonnée connait, il contribuera très certainement à son économie future (bistrot de pays, hébergement, vente de produits de terroir, emploi)

Pour conserver ces « lieux de mémoire » qui sont, pour les enfants comme les adultes, de véritables livres de vie et d’histoire, il faut continuer à œuvrer tous ensemble à leur valorisation:

  • Un premier élément est la connaissance de ce type de patrimoine. Nombreux sont aujourd’hui les chercheurs, érudits locaux ou simples citoyens passionnés par les techniques d’autrefois et la restauration du patrimoine rural. Les capitelles contribuent à la transmission et la pérennité d’un savoir-faire très ancien : des volontaires, en région, ont été formés à la rénovation de toutes les constructions en pierre sèche et ils ont contribué à la rénovation de plusieurs capitelles de Saussines.
  • Un second est de rendre cette connaissance accessible au public, et le chemin de randonnée est une belle manière de contribuer à cette sensibilisation à la valeur du patrimoine rural. A travers les capitelles et les savoir-faire associés, on accède à la vie des habitants d’autrefois.

Détruire le patrimoine rural est un crime. L’auteur de la destruction récente de la capitelle n°6 du circuit de randonnée est passible d’une peine de prison ferme et d’une lourde amende.

après

Image de la destruction sauvage du patrimoine Saussinois.

(la photo à la une est de la même capitelle, avant les faits)