Vaut-il la peine de trier nos déchets ? Visite du centre de tri de Lansargues

Collecte sélective, sac jaune, bac bleuLe tri sert-il à quelque chose ? La commission extramunicipale Environnement, dont un point du programme 2021, « Saussines zéro déchet », était de visiter le site où est débarqué le contenu de nos sacs|bacs jaunes et bleus, a voulu en avoir le cœur net et s’est rendue le vendredi 12 novembre 2021 sur le site de l’entreprise Paprec à Lansargues.

Pendant 2 h 30, neuf Saussinois, dont 3 élus, ont découvert, sous la conduite de Cédric Talidec, directeur du site, le destin de nos bacs et sacs de tri. La visite a connu 2 temps : 1 h 30 où, après la présentation de l’histoire du site (détruit par un incendie en 2019), du process industriel et des filières de tri en place à Lansargues, le directeur a répondu sans tabou aux questions des visiteurs, et 1 h de visite de l’installation industrielle.

Nos 9 Saussinois sont repartis de là fermement convaincus que nos efforts de tri sélectif valent la peine, pour nous-mêmes, pour l’environnement et pour nos enfants. Et de tous les échanges avec le directeur et le personnel du site, ils ont retenu quelques constats pour une plus grande efficacité des opérations (diminuer le nombre de “refus”), mais aussi – et c’est important – pour l’amélioration du bien-être des employés sur les chaînes de tri, dont le travail est particulièrement pénible.

Que retenir ?

  1. Le feu est l’ennemi n° 1 d’un centre de tri et pose un risque pour le personnel. D’où l’importance de ne jamais jeter de piles, batteries et autres dans nos sacs ou bacs de tri car leur compression dans les tas de déchets ou les balles peut être… incendiaire !

  2. Dans nos bacs jaunes, ne pas jeter des aliments ou emballages contenant encore une certaine quantité d’aliments (bout de viande, pot de yaourt à 1/2 plein, canette vidée aux 2/3) : ces déchets sont aussi une cause d’incendie (autocombustion par fermentation)et une nuisance pour le personnel (décomposition et odeurs fétides, appréciées par contre par les rongeurs, ennemi n° 2 d’un centre de tri).

  3. Dans nos bacs jaunes, ne pas jeter les déchets destinés à la déchetterie en raison de leur taille (gros cartons, pneus, etc.) ou de leur nature (jouets en plastique dur, petits encombrants, etc.) : cela abîme les machines et renchérit le coût du tri pour tous !

  4. Dans nos bacs jaunes, ne pas jeter de déchets « imbriqués » (par ex., l’opercule d’aluminium d’un pot doit en être séparé et non placé dans le pot) : les machines modernes ne peuvent séparer les matières « imbriquées ».

  5. Ne pas rincer les emballages – c’est inutile (et gaspille de l’eau) ; compresser les déchets n’est pas obligatoire (mais le faire permet parfois d’éviter l’imbrication de matières différentes).

Au fond, le tri de nos sacs à l’usine est bien plus complexe qu’on ne le croit, malgré toute la technologie mise en œuvre. Vous, nous et le personnel sur site sommes et restons le “maillon humain” indispensable pour arriver à fournir des “balles de déchets” adaptées au recyclage !

L’article a été rédigé par la commission extramunicipale environnement de Saussines.

Vous souhaitez rejoindre la commission, contactez-nous au environnement@mairie-saussines.fr

A ne pas mettre dans le sac jaune. Déstination – déchetterie!